NaturaStem

Découvrez NaturaStem

Dans quels cas peut-on conseiller NaturaStem ? :

Vitalité
Fatigue
Cancers, leucémies
Maladies neuro-dégénératives

Petit topo sur les différents composants de NaturaStem :

L’Aphanizomenon Flos Aquae (algue sauvage du Lac Klamath en Oregon) :
Elle contient plus de 115 nutriments, ce qui en fait l’aliment le plus complet de la planète (connu à ce jour).

L’AFA est assimilable par notre organisme à 95 %.

Ses bienfaits sur l’organisme sont nombreux du fait de sa haute teneur en micronutriments vitaux pour notre corps. L’AFA agit sur :

Notre système immunitaire
Notre système nerveux
La détoxination des métaux lourds dans notre corps
La régénération cellulaire (augmentation de nos cellules souches)

La Spiruline (algue entière de culture Arthospira Platensis) :

Cette algue est une véritable merveille sur le plan nutritionnel. Tout d’abord parce qu’elle contient 70 % de protéines très assimilables, avec un bon équilibre en acides aminés. Mais aussi parce qu’elle fournit des doses très élevées de Bêtacarotène, de Vitamines B12 et B3, de fer, d’acides gras essentiels, de chlorophylle, de fibres végétales, etc. Sa couleur bleue est due à un pigment, la phycocyanine, qui contribue à la formation des neurotransmetteurs du cerveau.

La Spiruline est également intéressante pour ces minéraux et oligo-éléments, et en particulier le fer, essentiel à la constitution du sang et des muscles.

Généralement cultivée en bassins d’eau douce, la Spiruline ne contient presque pas d’iode et sa teneur en sodium est réduite, ce qui la rend compatible avec les régimes dont l’apport en sel est contrôlé.

Elle contient également deux antioxydants, la superoxyde dismutase (SOD) et la phycocyanine, ainsi que des acides gras essentiels dont l’Acide Gamma-Linolénique (AGL) qui prévient la formation du mauvais cholestérol.

La phycocyanine est un pigment bleu que l’on ne trouve que dans certaines algues, plus précisément dans les cyanobactéries, dont la Spiruline et l’AFA font parties (Vadiraja, 1998). Les cyanobactéries sont les plus primitifs et les plus anciens des organismes vivants connus. Elles ont en commun un pigment bleu (« cyan ») : la phycocyanine. C’est un puissant antioxydant, un anti-inflammatoire naturel… La phycocyanine bloque toutes sortes d’inflammations dans le corps qui perturberaient le mouvement du renouvellement cellulaire et les empêcheraient de migrer là où le corps en a besoin. Les recherches scientifiques menées sur cette substance ont révélé qu’elle est dotée de propriétés immunostimulantes, anti-inflammatoires et neuro-protectrices qui pourraient être notamment très intéressantes pour lutter contre le cancer ou les troubles neurologiques comme les maladies d’Alzheimer ou de Parkinson.

La SOD est une puissante enzyme antioxydante naturelle qui constitue l’un des principaux éléments du processus de défense de notre organisme contre les radicaux libres. Il semblerait qu’elle soit capable, entre autres, de favoriser la longévité ; des travaux scientifiques, ont révélé que les mammifères produisant plus de SOD vivent plus longtemps que ceux en produisant moins.

Stimule la division des cellules souches matures capables de s’auto-renouveler, grâce à la Phycocyanine.

 Régulatrice du système immunitaire. Elle stimule la production des interférons naturels (= petites protéines sécrétées par différents types de cellules, ayant une action régulatrice et stimulatrice du système immunitaire) qui sont fabriqués par les globules blancs.

La Spiruline augmente l’énergie vitale de l’esprit et du corps, elle améliore l’endurance physique et intellectuelle. Elle rend plus stable, vigoureux, résistant à la fatigue.

Des scientifiques chinois ont prouvé que la phycocyanine stimulait l’hématopoïèse (création du sang), reproduisant l’effet de l’hormone érythropoïétine (EPO). Celle-ci, produite par des reins sains, règle la production par les cellules souches des globules rouges dans la moelle osseuse. Les scientifiques affirment également que la phycocyanine règle la production de globules blancs, même quand les cellules souches dans la moelle osseuse se trouvent endommagées sous l’effet de produits chimiques toxiques ou de radiation 2. D’ailleurs, la spiruline est autorisée en Russie comme « aliment thérapeutique » dans le traitement de la maladie des rayons.

Les enfants de Tchernobyl souffrent de l’empoisonnement aux rayons après avoir mangé des aliments cultivés dans des terres radioactives. Leur moelle osseuse est endommagée de sorte qu’ils sont immunodéficients. La moelle osseuse endommagée par les radiations ne peut pas produire de globules rouges ou blancs normaux. Les enfants sont anémiques et souffrent d’affreuses réactions allergiques. Ceux qui ne reçoivent que cinq grammes de spiruline sous forme de comprimés chaque jour connaissent un rétablissement extraordinaire en moins de six semaines. Les enfants qui ne bénéficient pas de cette thérapeutique demeurent malades